Santé et Bien-être

ENGLISH
FRANÇAIS

Nouvelles

La programmation du volet Santé et bien-être regroupera des travaux sur les saines habitudes de vie et le développement d’environnements sécuritaires dans une perspective de santé globale qui intègre les déterminants socio-environnementaux de la santé (ex. en santé publique, santé mentale, dépendances). Cette approche holistique concerne tout autant les comportements à risque et les conduites déviantes des jeunes, l’interaction entre ces conduites et l’environnement, ainsi que la manière dont les services sociaux et de santé agissent sur les risques et les environnements. Notre programmation s’appuie sur les expertises fortes et reconnues des chercheurs et des partenaires de la politique jeunesse, les ministères (ex. santé et services sociaux [MSSS]; emploi travail et solidarité sociale [MTESS]), les établissements du réseau de la santé des services sociaux (CISSS-CIUSSS), le RACQ, le ROCAJQ, l’ATTRUEQ et le ROCQTR, acteurs de l’action communautaire autonome jeunesse au Québec (hébergements communautaires, logements sociaux, travail de rue, défense des droits, etc), le RCJEQ et le CEIQ pour l’insertion en emploi, Altercitoyens pour la production multimédia, le service de la diversité sociale et des sports de la Ville de Montréal, l’INESSS, l’ISQ, le CRÉMIS, Centre affilié universitaire sur la discrimination et les inégalités, l’IUD et l’IUJD, deux instituts universitaires, sur les dépendances et les jeunes en difficulté et plusieurs chaires de recherche et groupes de recherche (JETEEP sur les jeunes et transition et le RRSP sur les soins primaires).

Compte tenu des implications intersectorielles et multiniveaux de la santé globale, notre programmation comprendra 5 chantiers transversaux aux 5 objectifs du volet santé de la politique à la jeunesse.

Chantier 1.1. État de santé et bien-être des jeunes et disparités socioéconomiques

Ce chantier vise la compréhension de l’état de santé des jeunes et l’analyse des comportements à risque ou déviants associés aux transitions à la vie adulte, notamment pour les jeunes vulnérables. Il met en évidence les caractéristiques sociodémographiques des jeunes qui affectent leur santé et bien-être. Il met en évidence le rôle de la structure de la population et des environnements bâtis et sociaux dans les disparités intra et interrégionales de services et intègre une analyse différenciée selon le genre.

Chantier 1.2. La santé globale et le rapport aux services des jeunes de la diversité

Du fait que pour certains, les rapports d’oppression qu’ils peuvent vivre s’ajoutent aux enjeux identitaires auxquels ils doivent faire face, les travaux de ce chantier donneront lieu à l’analyse de la situation spécifique des jeunes Autochtones, des jeunes racisés, des demandeurs d’asile, des minorités visibles et des jeunes des minorités sexuelles, dont les jeunes trans, et la réponse à leurs besoins spécifiques relatifs aux transitions à la vie adulte et à l’autonomie ainsi qu’à l’accès à des services sociaux et de santé.

Chantier 1.3. Soutien relationnel et analyse du recours aux services sociaux et de santé

Ce chantier met en tension les besoins, stratégies et représentations et trajectoires des jeunes « usagers », le soutien de leur entourage et le recours ou le non-recours aux actions publiques visant l’accessibilité et la continuité relationnelle et des services dans les transitions à la vie adulte et dans les services sociaux et de santé. Il permet l’analyse des facteurs organisationnels et environnementaux de la santé globale et les blocages systémiques organisationnels à l’accessibilité et la continuité relationnelle des services.

Chantier 1.4. Actions intersectorielles et enjeux transversaux des différentes sphères de vie

En continuité des principes de l’application des connaissances intégrées en santé et services sociaux, les questions des environnements sécuritaires seront analysées à travers le prisme de l’interdépendance des transitions à la vie adulte dans les actions publiques et de la mise en place du travail en collaboration auprès des jeunes dans les services sociaux et dans l’implantation d’approches intersectorielles transversales.

Chantier 1.5. La participation des jeunes dans la transformation des services

Dans la continuité des principes de la stratégie de recherche axée sur le patient qui mise sur la participation du jeune, de la mise en œuvre jusqu’à l’évaluation des services, afin de favoriser des changements systémiques et organisationnels et l’adaptation des services, les travaux de ce chantier s’appuieront sur les jeunes eux-mêmes et les partenaires au cœur d’actions phares de la Politique jeunesse.

Titulaire(s) du volet

Personnes

Partenaires

Documentation