Penser l'engagement des jeunes « en difficulté » : leurs expériences à partir des milieux de vie

ENGLISH
FRANÇAIS
Notice bibliographique

Greissler, E., Lacroix, I. et Morissette, I. (2020). Penser l'engagement des jeunes « en difficulté » : leurs expériences à partir des milieux de vie. Québec : PUQ.

Résumé

Le présent ouvrage a pour objet l’engagement des jeunes dits «en difficulté » : jeunes de la rue, en « sortie de rue », en parcours de réinsertion, placés en centres jeunesse, en quête identitaire ou fréquentant des organismes communautaires.

Si on observe une modification des référentiels d’action publique concernant la jeunesse, le type d’engagement considéré lors des prises de décisions est souvent limité au domaine socioculturel, angle qui exclut la relève des décisions touchant les secteurs clés de l’insertion sociale. Du côté de l’expérience d’engagement, la tendance consiste à souligner l’apathie des jeunes, qui s’explique par leur faible participation électorale, maintenant largement documentée. Or, nombre d’actions collectives correspondent à des mobilisations organisées, notamment grâce au rôle fondamental joué par les organismes communautaires et les intervenants dans la mise en action de la jeunesse.

Des travaux récents ont montré combien les jeunes s’enga-geaient autrement, dans des domaines aussi variés que possible. C’est notamment le cas des trois projets de recherche à l’origine de cet ouvrage. Rédigé par autant de chercheuses investies depuis plusieurs années dans ces champs d’étude, ce livre a pour but de mieux comprendre les contours et les processus particuliers de l’engagement des jeunes en difficulté. Au-delà de son utilité en matière de réflexions théoriques, méthodologiques et empiriques, cette mise en commun se veut également une véritable prise de position épistémologique qui consiste à replacer le discours de la jeunesse au centre de l’objet de recherche.

Publication du membre
Appartenance aux volets
Santé et Bien-être
Emploi et Entrepreneuriat
Année
2020