Emploi et Entrepreneuriat

ENGLISH
FRANÇAIS

Nouvelles

Les difficultés et opportunités d’accès ou maintien en emploi, celles de reprise et de création entrepreneuriale chez les jeunes s’inscrivent dans la problématique générale de la CRJ, à partir d’une approche spécifique qui met l’accent sur la sécurisation à long terme des parcours professionnels devenus davantage incertain. Les recherches de ce volet ont l’objectif de produire des connaissances visant à comprendre la réalité présente et évolutive du marché du travail et la place des jeunes dans ces structures, tout en se focalisant sur des transitions clés. Elles s’attarderont aux différentes catégories de jeunes et aux liens avec les autres acteurs de l’insertion (milieux gouvernemental, communautaire, entreprises, syndicats). Elles seront aussi utiles au développement d’interventions destinées aux jeunes à différents moments des parcours de vie et contribueront à répondre aux besoins divers, dans une perspective plutôt préventive que réactive, favorisant l’innovation sociale. Recouvrant les 10 objectifs du volet Emploi et Entrepreneuriat de la Politique Jeunesse, 7 chantiers avec des activités de recherche spécifiques sont prévus.

Chantier 3.1. Difficultés d’insertion, perceptions et modes d’accompagnement.

Malgré un contexte de quasi-plein emploi au Québec, certains groupes de jeunes (NEEF, peu qualifiés, Autochtones, immigrants) ont davantage de difficultés d’accès et de maintien en emploi. Outre les facteurs d’origine sociale, culturelle et éducative, l’objectif de ce chantier est d’examiner la perception par les jeunes eux-mêmes et les employeurs, des difficultés d’insertion et d’employabilité à l’égard des évolutions culturelles et sociales ainsi que de documenter des modes performants et contraignants d’accompagnement et de recrutement promus par les services publics, les entreprises ou les OBNL. Cet objectif se déclinera dans des projets de recherche et de mobilisation de connaissances portant sur différents thèmes : l’analyse des rapports des jeunes au travail et des stéréotypes des employeurs vis-à-vis des jeunes,  des définitions de la réussite sociale et de la transgression chez des jeunes en situation de vulnérabilité; l’impact de l’« obligation » de participation aux mesures d’aide à l’emploi; les promesses et défis des services d’emploi jeunesse axés sur l’intégration des solutions; ainsi que le potentiel de levier des coalitions d’employeurs pour l’intégration des jeunes NEEF au Canada.

Chantier 3.2. Expérimentations variées et préparation à l’emploi.

Dans le cadre des parcours professionnels réversibles, des bifurcations biographiques et des innovations technologiques rapides changeant la nature du travail, ce chantier vise à étudier les formes de préparation et de construction des compétences transversales et transférables à différents moments du parcours à partir de dispositifs variés. Cet objectif se déclinera dans des projets de recherche et de mobilisation de connaissances portant sur différents thèmes : l’engagement comme voie de préparation à l’emploi ; l’apport des stages à l’expérience en emploi ; l’impact des entreprises sociales sur l’insertion des jeunes ; l’emploi des jeunes au sein de l’économie des plateformes; la comparaison des régimes nationaux d’accompagnement de l’emploi des jeunes.

Chantier 3.3. Immigration et mobilité économique.

La globalisation économique, avec l’intensification de la circulation de migrants dans les pays, soulève des problèmes d’intégration sur le marché du travail, aussi pour les jeunes. Ce chantier vise à caractériser de manière diachronique la situation de différentes catégories d’immigrants au Québec et les inégalités associées aux mobilités des jeunes en région. Cet objectif se déclinera dans des projets de recherche et de mobilisation de connaissances portant sur différents thèmes : l’influence de l’âge sur les cheminements d’intégration en emploi des immigrants ; les parcours migratoires et les besoins de soutien des jeunes demandeurs d’asile au Québec ; l’influence du réseau personnel sur les choix des jeunes immigrants dans le passage à la vie adulte ; les jeunes en région et la gouvernance locale

Chantier 3.4. Parcours de conciliation études-travail-famille.

La désynchronisation des seuils du passage à l’âge adulte, les recompositions multiples de la famille, les exigences de formation et la flexibilité du marché du travail défient la capacité des jeunes à élaborer des équilibres – provisoires et difficiles – entre sphères de vie. Ce chantier vise à analyser les articulations personnelles, les conditions institutionnelles et les inégalités sociales de l’exercice de statuts simultanés d’étudiant, travailleur et parent. Cet objectif se déclinera dans des projets de recherche et de mobilisation de connaissances portant sur différents thèmes : la conciliation travail, études et inégalités : les défis pour les jeunes et les institutions scolaires; Les jeunes parents et leurs difficultés de conciliation ; le prix de la conciliation : les enjeux des stratégies de financement et de l’endettement des jeunes.

Chantier 3.5. Risques, insécurité et injustice dans les parcours.

Si le chômage des jeunes est de courte durée au Québec, ils font pourtant face à des conditions d’emploi difficiles en termes de salaire, régime de protection, horaires, santé et sécurité au travail (SST), adéquation à la formation. Ce chantier vise à décrire et à comprendre le traitement différencié des jeunes dans les milieux du travail, par secteurs d’activité. Cet objectif se déclinera dans des projets de recherche et de mobilisation de connaissances portant sur différents thèmes : l’entrée précoce dans le monde du travail : l’impact sur la santé globale et le décrochage scolaire; les parcours d’adéquation emploi-formation, SST, cohabitation des générations; les critères et perceptions de justice chez les jeunes travailleursà partir des conventions collectives et documents réglementaires des régimes de rémunération et de régimes privés de protection sociale ; le genre, l’origine et la qualité d’emploi chez les jeunes au Québec ; la vulnérabilité selon les jeunes « vulnérables », comparaison Québec-France.

Chantier 3.6. L’innovation par l’entrepreneuriat.

Dans l’apogée des discours publics et étatiques sur l’entrepreneuriat et l’innovation sociale, ce chantier vise à réaliser un portrait critique et comparé sur l’entrepreneuriat jeunesse au Québec, en différenciant les intentions, les pratiques, les conditions et les soutiens visant ce domaine, ainsi que leur potentiel pour diverses catégories de jeunes. Cet objectif se déclinera dans des projets de recherche et de mobilisation de connaissances portant sur différents thèmes : le portrait comparatif de l’entrepreneuriat jeunesse au Québec ; le genre, l’autochtonie et l’innovation du « désir d’entreprendre »; la formation et les besoins de soutien des entrepreneurs; les dynamiques territoriales et parcours inspirants d’entrepreneuriat.

Chantier 3.7. Leadership social des jeunes et relève économique.

Dans le cadre d’une population québécoise vieillissante et des débats autour de l’équité intergénérationnelle, les jeunes sont appelés à occuper des responsabilités importantes pour la société et dans l’emploi. Ce chantier vise à étudier les opportunités réelles d’innovation et d’établissement dans des postes de direction par des jeunes, ainsi qu’à analyser les difficultés juridiques, institutionnelles et organisationnelles de reprise des entreprises et d’accès aux postes décisionnels. Cet objectif se déclinera dans des projets de recherche et de mobilisation de connaissances portant sur différents thèmes : Les jeunes repreneurs au cœur de la régénération stratégique des PME familiales ; la relève au sein des organisations productives au Canada ; le transfert d’entreprises : effets des jeunes et des immigrants sur les écosystèmes entrepreneuriaux; Le syndicalisme numérique comme stratégie pour atteindre les jeunes travailleurs.

 

Titulaire(s) du volet

Personnes

Partenaires

Documentation