Éducation, Citoyenneté et culture

ENGLISH
FRANÇAIS

Nouvelles

Les recherches menées dans ce volet, en plus de s’appuyer sur l’approche générale de la CRJ, seront adossées à la perspective d’apprentissage tout au long de la vie (ATLV) promue par la Politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation continue qui insiste sur l’importance des interactions entre les différentes sphères de vie dans les parcours d’apprentissage, par-delà la seule institution scolaire, et qui fait du développement humain la pierre d’assise de la participation sociale et citoyenne. Ces recherches tiendront compte du fait qu’avec la jeunesse arrivent la fin de l’obligation scolaire, une grande diversification des parcours de formation et des choix d’orientation, ainsi qu’une autonomisation progressive des jeunes à l’égard de la famille d’origine. L’intervention auprès des jeunes ne peut simplement être le prolongement ou le calque de ce qui se fait avec les enfants et adolescents; elle doit passer de la prise en charge, à l’accompagnement dans la prise de pouvoir des jeunes sur leur vie.

La programmation de ce volet se déploiera pour couvrir les dix objectifs des axes Éducation et Citoyenneté et culture de la Politique jeunesse dans le cadre des six chantiers suivants.

Chantier 2.1. Projets scolaires, projets de vie, informations et représentations

Ce chantier se centre sur l’aspect subjectif des parcours de jeunes, les conditions et moteurs de leurs choix et de leurs décisions, les arbitrages qu’ils font entre les différentes sphères de vie et le développement de leur identité professionnelle. Il s’intéresse à la transformation des rapports au travail et au monde et à leur influence sur les choix d’orientation; au soutien au développement de l’identité professionnelle dans une société en mutation; à l’engagement des jeunes dans leur parcours de formation; à l’accessibilité aux services professionnels d’orientation et au non-recours aux services par certains groupes.

Chantier 2.2. Parcours scolaires, passerelles, obstacles et impasses

Ce chantier se penche sur les parcours de formation, les contraintes et obstacles à la persévérance et à la réussite, les sources d’inégalités et les modalités permettant de les surmonter. Une partie des analyses repose sur la comparaison internationale et bénéficie de collaborations déjà bien établies. Il approfondit la diversification de l’offre et des cheminements scolaires dans une société en mutation; les inégalités sociales (notamment genre, jeunes Autochtones et jeunes issus de l’immigration) et territoriales (offre de formation) en lien avec la persévérance et la réussite scolaire; l’attractivité des formations professionnelles et techniques et l’accessibilité des études supérieures.

Chantier 2.3. Jeunes aux besoins particuliers et en situation particulière

Ce chantier s’intéresse à la diversité des situations et besoins des jeunes en matière de persévérance et de réussite, et à l’amélioration des pratiques visant à soutenir ceux qui sont le plus à risque de rencontrer des difficultés. Il traite de l’inclusion et de l’adaptation aux besoins particuliers de tous les jeunes, dont ceux en difficulté d’adaptation et d’apprentissage; de l’engagement et de la reconnaissance des jeunes comme acteurs de leur formation; de la diversité des rapports au numérique et dans l’apprentissage scolaire; de l’identification d’approches porteuses et cohérentes avec les particularités des jeunes Autochtones.

Chantier 2.4. Processus multidimensionnels de socialisation à une citoyenneté intégrée

Ce chantier porte sur les rôles complémentaires de divers acteurs (écoles, organismes communautaires, pairs, divertissement, médias et médias sociaux) dans la construction des jeunes en tant que sujets-citoyens, afin notamment de comprendre leur rôle dans l’atténuation (ou le renforcement) des inégalités sociales tributaires du milieu familial d’origine. Il traite de la transformation des formes de participation sociale des jeunes (engagement politique et civique, engagement bénévole, participation parascolaire, engagement social, rapport aux syndicats et pratiques éco-responsables) et du rôle de l’engagement dans la construction de l’appartenance sociale.

Chantier 2.5. Relations interculturelles et dialogue intergénérationnel

Ce chantier porte sur la confiance envers les institutions des jeunes issus de l’immigration, des jeunes Autochtones et des autres jeunes Québécois, et les éventuelles perceptions de discrimination. Il s’intéresse aussi aux dynamiques (formelles et informelles, institutionnelles et sociales) qui façonnent les représentations qu’ont les jeunes de la diversité culturelle et générationnelle au Québec, et les rapports qu’ils entretiennent avec les individus et groupes d’autres générations et d’autres cultures que les leurs. Il s’intéresse aux dynamiques d’inclusion de la diversité, dans les institutions formelles et les rapports sociaux; à l’équité et aux perceptions de discrimination; à la cohésion sociale dans les relations interculturelles et intergénérationnelles au Québec.

Chantier 2.6. Expression identitaire, sociale et politique

Ce chantier permettra d’explorer le potentiel d’expression culturelle et citoyenne offert aux jeunes par l’Internet participatif (dit le Web 2.0), et d’analyser l’effet des pratiques numériques tant sociales que culturelles (locales, régionales, nationales ou, souvent, transnationales) sur la construction identitaire des jeunes contemporains. Il permettra de cerner les écarts (notamment socio-économiques) dans les usages citoyens ou informationnels du numérique (fracture numérique) et les besoins en accompagnement de certains jeunes aux compétences numériques limitées, afin de développer des outils destinés à surmonter cette fracture.

Titulaire(s) du volet

Personnes

Partenaires

Documentation