Présentation de la Chaire

ENGLISH
FRANÇAIS
imageprincipale

La Chaire-réseau Jeunesse (CRJ) « Les parcours vers l'autonomie et l’épanouissement des jeunes dans une société en transformation » regroupe les forces vives de la recherche et de l’intervention sur la jeunesse afin de répondre aux besoins transversaux et spécifiques de la Politique québécoise de la jeunesse 2030. 121 chercheurs, 14 centres, 7 partenariats et 19 chaires de recherche, 52 partenaires sociaux et gouvernementaux et des collectifs de jeunes s’y rassemblent pour développer des recherches et des pratiques fondées sur l’interdépendance entre les besoins, parcours, soutiens, sphères et contextes de vie des jeunes. La CRJ considère qu’un changement de pratiques et de politiques est complexe dans un contexte où les acteurs possédant chacun une partie de la solution aux problèmes sont interdépendants. Notre approche, résolument participative avec les partenaires et les jeunes, vise des transformations systémiques pour favoriser l’autonomie et l’épanouissement personnel, social et citoyen des jeunes.

La Chaire s’engagera ainsi dans une dynamique de coconstruction avec les jeunes et les partenaires afin de

  1. produire des connaissances scientifiques sur les enjeux et les problématiques touchant les transitions des jeunes dans chaque sphère de vie à partir d’une perspective globale et multidisciplinaire, sous l’approche de parcours de vie;
  2. soutenir l’avancement des axes d’intervention et des objectifs de la Politique Jeunesse 2030 et le développement d’actions publiques,  programmes et des services publics, à travers la coproduction et la complémentarité des connaissances des divers acteurs;
  3. renforcer l’arrimage et la synergie entre la production scientifique, les actions gouvernementales, les expériences d’intervention des milieux de pratique et les jeunes eux-mêmes par des méthodologies collaboratives, rigoureuses, culturellement pertinentes et sécurisantes;
  4. informer et guider l’intervention auprès des jeunes en misant sur un transfert, une mobilisation et une appropriation efficace des connaissances par et envers les acteurs, permettant notamment leur évolution dans une visée prospective; 5) contribuer au rayonnement national et international de la recherche et de l’action publique auprès des jeunes du Québec, tant par la mise en perspective des contextes que par la modélisation des interventions innovants.

La Chaire est composée de quatre volets : Santé et bien-être; Éducation, citoyenneté et culture; Emploi et entrepreneuriat; Jeunes autochtones. Ces volets s’appuient sur des approches complémentaires: santé globale, apprentissage tout au long de la vie, sécurisation professionnelle et décolonisation du savoir; et ils se déclinent en 25 chantiers identifiant des priorités de recherche spécifiques et en même temps fondamentalement transversales de notre approche des parcours de vie. Par les diverses recherches et activités de mobilisation et par les collectifs de jeunes impliqués dans toutes les phases des travaux, la CRJ permettra :

  1. l’amélioration des données et de l’information publique;
  2. la coproduction de nouvelles connaissances;
  3. le développement de réseaux de collaboration fructueux entre les acteurs du milieu pour la jeunesse;
  4. le renforcement des capacités des acteurs à agir ensemble en fonction de la diversité des besoins des jeunes du Québec;
  5. une mise en commun au niveau national et international des connaissances, modèles et enjeux.

The Youth Network Chair (Chaire-réseau Jeunesse or CRJ) “Pathways Toward Youth Autonomy and Fulfilment in a Transforming Society” project brings together the driving forces behind youth research and youth intervention to respond to the specific cross-cutting needs set out in the 2030 Québec Youth Policy: 121 researchers, 14 centres, 7 partnerships, 19 research chairs, 52 social and government partners and youth collectives have come together to develop studies and practices based on the interdependence of youth needs, pathways, spheres of life, support resources and living situations. Changing policies and practices is an especially complex task when different players each hold parts of the solution to fundamentally interdependent problems, but the CRJ’s resolutely participatory approach with partners and youth will target systemic transformation to promote the autonomy, the personal and social fulfilment and the citizenship participation of youth.

The Chair will also engage in a process of co-construction with youth and partners to 1) produce scientific knowledge about the issues and problems that affect the transitions of youth in each sphere of life from a global and multidisciplinary perspective, using the life course approach;  2) support the advancement of the strategic priorities and objectives of the 2030 Youth Policy and the development of public actions, programs and services through the co-production of knowledge and the complementarity of the various stakeholders; 3) strengthen the alignment and synergy among scientific production, government action, intervention experiences in practice environments and the youth themselves, using methods that are collaborative, rigorous, culturally relevant and safe; 4) inform and guide interventions with youth through the transfer, mobilization and effective internalization of knowledge by and among the stakeholders, fostering their development with a forward-looking perspective; 5) contribute to the national and international influence of the research and public actions related to youth in Québec, by both putting the contexts into perspective and modelling innovative interventions.

The Chair is made up of four streams: Health and Well-Being; Education, Citizenship and Culture; Employment and Entrepreneurship; Indigenous youth. These four streams rely on complementary approaches—general health, lifelong learning, vocational security and decolonization of knowledge—and are subdivided into 25 separate and yet fundamentally cross-cutting research priorities rooted in our life course approach. Through a variety of studies and mobilization activities and through youth collectives involved in all phases of the work, the CRJ will: 1) improve data and public information; 2) co-produce new knowledge; 3) develop productive collaboration networks among stakeholders in the youth environment; 4) strengthen the stakeholders’ capacities to act together based on the diversity of the needs of Québec’s youth; 5) pool and share knowledge, models and issues at the national and international levels.